samedi 10 juin 2017

ESPLANADE EXTENSION : LE VENT EST-IL AU OUI MAIS ?




Difficile de se faire une idée des votes de ce dimanche. Parmi les promeneurs de ces derniers jours, il y a des Non absolus, des Non sauf si, des Oui mais, et des Oui affirmés. Difficile aussi de savoir combien vont voter. Beaucoup se tâtent. Cela dépendra des circonstances.
Parmi les très nombreux « Oui » ou « Oui mais » émerge le désir d’achever la dalle et de terminer la construction de base du Centre-Ville de Louvain-la-Neuve. Le projet de couverture de la gare, de l’aménagement de l’avenue Lemaître, d’un plus long parcours promenade, ces aménagements urbanistiques qui ne seraient pas à la charge du contribuable ( !) paraissent « un bon deal ». Aussi la volonté de développer cet outil économique au service de la commune d’Ottignies-la-Neuve. Et une appréciation non négligeable : la convivialité du lieu, sa propreté, sa protection contre les aléas climatiques, la possibilité de marcher, lire, se rencontrer. Particulièrement pour les personnes à mobilité réduite de plus en plus nombreuses dans le quartier. On apprécie une galerie commerciale en pleine ville et non pas à des distances qui nécessiteraient la voiture.
Les « Non » évoquent les risques de la société de consommation, la volonté d’une société alternative, l’image de Louvain-la-Neuve, la contradiction avec la mission d’une université.
La majorité va de plus en plus vers un jugement équilibré. Pour les « petits commerces » on balance entre une Esplanade favorable ou nuisible.
Pour certains, l’hésitation se traduirait par un « Non mais » qui selon eux augmenterait le rapport de force par rapport à l’Esplanade afin de modifier le projet d’extension. Pour d’autre ce serait un « Oui mais ». On voudrait favoriser l’équilibre économique mais en demandant instamment que quelques volontés de la population soient respectées.
D’abord des surfaces de type Halles (commerces temporaires, services originaux, ateliers ?) La demande « bio » est en régression vu l’apparition de plusieurs chaines en Brabant wallon ». On cherche une structure pour influencer le choix des enseignes. La Traverse de l’Échange fait question mais on apprécie la passerelle près de la Station Total. On veut éviter que des commerces fassent une rude concurrence aux commerces existants mais paradoxalement des commerçants souhaitent des « locomotives » qui amènent davantage de passage à Louvain-la-Neuve.
Une demande qui pourrait trouver une solution négociée : la « porosité ». Sous ce mot le souhait que les visiteurs de l’Esplanade passent facilement vers les autres commerces de la ville et pas seulement de la rue Charlemagne. Certains craignent que la nouvelle entrée ne favorise pas ce passage. Comment fournir à l’intérieur de l’Esplanade des informations sur les activités culturelles et même sur les commerces originaux, les lieux alternatifs « à l’air libre ». À négocier ?
Le vote s’éloignerait des Non (ou des Oui) durs des consignes la Plateforme. Des futurs votants se renseignent sur les questions complémentaires. Leur « Oui mais » serait ainsi argumenté.
Le vent souffle-t-il vers le « Oui mais », par un Oui plus la réponse à certains arguments ? Dans un pays comme le nôtre, les prévisions météo doivent être prudentes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Références articles sur les centres commerciaux, la consommation...

On pouvait espérer qu’avec le SOL la controverse sur la galerie commerciale de l’Esplanade serait gelée. Il faut bien constater que la ...