jeudi 13 avril 2017

Extension de l'Esplanade. Tirage au sort pour un G100


La Libre Belgique relaie des informations de Belga sur la constitution d'un "G100".
Le 1er mai 100 personnes seront rassemblées pour confronter des arguments sur l'extension programmée de l'Esplanade, le centre commercial de Louvain-la-Neuve, qui augmenterait sa surface de 50% environ.


Un comité scientifique a décidé la répartition des catégories de personnes à impliquer.
On n'a pas retenu l'idée d'inviter des usagers de l'Esplanade, pas plus que des jeunes adultes de plus de 16 ans des classes supérieures du secondaire.
Il a été prévu 37 étudiants dont 33 de l'Université catholique de Louvain (UCL) et 4 des Hautes Écoles néolouvanistes. Il y aurait aussi 47 habitants de la commune d'Ottignies-Louvain-la-Neuve mais aucun de Mont-Saint-Guibert et autres communes proches.
Dans le personnel, on compterait 10 employés de l'enseignement supérieur et universitaire, et 6 commerçants de Louvain-la-Neuve et d'Ottignies. On ne parle pas du personnel des autres entreprises du site.
Dans chacune de ces catégories des personnes seraient tirées au sort pour participer aux échanges pendant toute une journée. Des intervenants extérieurs prendront la parole.

Cette expérience de démocratie basée sur des tirages au sort veut s'inspirer de la démocratie athénienne. "Au-delà de la question de l'extension de l'Esplanade, ce panel citoyen est un laboratoire pour la démocratie par tirage au sort (...). Depuis la Grèce antique, la plupart des démocraties ont fonctionné par tirage au sort jusqu'aux révolutions américaine et française. Aujourd'hui, cette idée longtemps oubliée refait surface et devient une question de société", indique l'AGL.


L'histoire de la démocratie par tirage au sort est sans doute bien plus complexe mais elle est restée d'application dans beaucoup de jurys particulièrement en Cour d'Assises.

Article disponible depuis la soirée du 12 avril 2017 sur :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Références articles sur les centres commerciaux, la consommation...

On pouvait espérer qu’avec le SOL la controverse sur la galerie commerciale de l’Esplanade serait gelée. Il faut bien constater que la ...