mardi 7 mars 2017

Esplanade, l'AGL entre dans la danse

AVERTISSEMENT
Comme je suis devenu Président de l'Association des Habitants le jeudi 2 mars, je ne me prononcerai plus qu'à titre strictement individuel sur le dossier de l'Esplanade, et très souvent dans la logique d'un scientifique.


L'article que j'avais publié sur ce blog a eu plus de 1800 lecteurs et je vais évidemment suivre l'évolution du dossier.
Ce matin à 6h30 j'entends sur la RTBF le communiqué de presse de l'AGL (étudiants) qui prend l'initiative de favoriser aussi l'expression de personnes actives à LLN sans y être domiciliés. Cela rejoint la pratique des pionniers de Louvain-la-Neuve, dès 1972 d'associer à la réflexion tous les usagers de la ville.
L'AGL proposerait de rassembler une centaine de personnes, tirées au sort, pour focaliser un débat autour de l'Esplanade. Et si cet outil fonctionne bien il pourrait être utilisé pour d'autres thèmes LLN.
J'attends d'en savoir plus. C'est basé sur le modèle du G100.

Pour l'instant les projets de consultation sur l'Esplanade ont deux formes. Elles sont limitées aux personnes domiciliées à Ottignies-Louvain-la-Neuve. Une "Plateforme citoyenne" demande que la question ne comporte pas d'arguments mais seulement Oui ou Non. La consultation de la population initiée par le Conseil Communal, serait enrichie d'un choix de motifs pouvant étayer un Oui ou un Non. 
La balle est dans le camp de la commune pour les personnes domiciliées mais l'initiative de l'AGL pourrait apporter une vision originale et étayée. Elle serait mise en œuvre au mois d'avril avant la consultation communale de mai 2017.
À suivre évidemment.
Je rappelle que sur ce dossier, et jusqu'à nouvel ordre, je m'exprime à titre strictement individuel.
Paul Thielen
======================================================================
Pour ceux qui ne l'ont pas encore lu, mon article du 31 janvier 2017.
http://louvainlaneuvesonesplanade.blogspot.be/2017/01/esplanade-louvain-la-neuve-je-fais-le.html 
======================================================================

Position de l'AGL à comparer avec celle de la Plateforme citoyenne.

L’Assemblée générale des Etudiants de Louvain (AGL) a ainsi eu l’idée de créer un forum de discussion, surnommé le G100, qui réunirait cent personnes tirées au sort parmi les "usagers" de la ville, qu’ils soient habitants, étudiants, employés de l’université ou commerçants. "Il s’agit en quelque sorte de donner la parole aux sans-voix, explique Hélène Jane-Aluja, secrétaire générale de l’AGL. L’objectif est de faire connaître la voix de ceux qui ne seront pas consultés par la commune. Plutôt que de revendiquer de pouvoir participer à cette consultation, nous voulons apporter quelque chose de neuf, qui soit un peu original et qui enrichisse le débat".
...

"Est-ce qu’on est pour ou contre l’extension, et pourquoi évidemment, poursuit Hélène Jane-Aluja. Nous voulons que le groupe argumente. Mais nous voulons aussi que les participants puissent expliquer la ville dont ils rêvent, repartir de l’idée de départ de Louvain-la-Neuve, voir les bons côtés et les mauvais, et de réfléchir comment on peut réadapter la ville en 2017 et voir ce que l’on veut en faire pour l’avenir".

 

4 commentaires:

  1. Paul Thielen, à titre personnel :
    Le choix de la population dans laquelle sélectionner 100 personnes est délicat. Quels usagers de LLN ? Etudiants, résidents permanents, personnel UCL, personnel des entreprises y compris commerciales, commerçants et prestataires de services indépendants, clients réguliers, jeunes des classes terminales des écoles, ... Et la pondération plus difficile encore. Quelle proportion d'étudiants (en pas oublier les Hautes Ecoles) et de résidents permanents ?

    RépondreSupprimer
  2. Hélène est intervenue au journal parlé de 8h.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Paul,

    Il est quand même bon de rappeler, par respect pour ceux qui travaillent sur le sujet, que sans la plateforme citoyenne, il n'y aurait même pas eu de débat du tout... Je précise aussi que la plateforme agit en parfaite symbiose avec l'AGL sur le sujet :) Enfin, je me réjouis qu'en tant que membre de la plateforme, l'AH ait fortement voté contre les arguments, et en voici l'explication au cas où pour les lecteurs :
    - Il y a confusion entre enquête publique et consultation populaire. L'enquête publique prévue dans le cadre de la procédure d'urbanisme sert précisément à permettre à la population de donner un avis argumenté concernant le projet. Il prévoit également l'avis de la CCAT. Le pouvoir communal disposera nécessairement par ce biais d'arguments à fournir au Fonctionnaire délégué.
    - Le fonctionnaire délégué ne tiendra pas compte du nombre mais de la nature et de la qualité des arguments. Il n'est donc pas utile que ces arguments soient fournis via une consultation qui prendrait la forme d'un sondage de la population,
    - Les partenaires de la plateforme considèrent que les arguments auront pour effet d'embrouiller le résultat de la consultation.

    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Patrick. Je réponds, toujours à titre individuel.
      Avant que l'on ne s'engage dans la voie des consultations, je n'avais pas même envisagé la voie de consultations réservées aux seuls domiciliés. Parce que la question de l'Esplanade concerne tous les "usagers" de Louvain-la-Neuve, et donc aussi les étudiants, les gens travaillant sur le site, ... Je me réjouis donc que l'AGL ait opté pour une formule G100. Testée sur le thème de l'Esplanade, et même si cela n'avait aucun effet sur le processus de l'extension, l'expérience du G100 pourrait s'adapter à des problèmes plus larges comme le nouveau quartier Athena-Ornoi. Il y aura certainement aussi d'autres modes de confrontation des idées comme des débats plus classiques, la construction de dossiers pédagogiques.

      Supprimer

Références articles sur les centres commerciaux, la consommation...

On pouvait espérer qu’avec le SOL la controverse sur la galerie commerciale de l’Esplanade serait gelée. Il faut bien constater que la ...